Publication – Gustave Geffroy (1855-1926) : un critique d’art, un homme d’engagement

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution de l’ouvrage de Patricia Plaud-Dilhuit : Gustave Geffroy (1855-1926) : un critique d’art, un homme d’engagement

Paru en novembre 2021 il est édité par les Presses Universitaires de Rennes.

 

Commandes sur le site de l’éditeur

 

Résumé de l’ouvrage

Cette première monographie scientifique en langue française sur Gustave Geffroy (1855-1926) s’attache à un auteur aujourd’hui négligé, mais reconnu de son vivant comme l’un des meilleurs critiques d’art de son époque. Issu d’une modeste famille bretonne, cet autodidacte devient un proche collaborateur et un ami de Georges Clemenceau, dont il partage les idées de gauche. Ses nombreux articles publiés dans divers journaux parisiens, dont La Justice, entre 1880 et 1926, rendent compte de l’actualité artistique de cette période féconde. Il réagit, séduit ou agacé, voire bousculé dans ses convictions, aux propositions nouvelles. Son discours, souvent nuancé, servi par une belle écriture appréciée par Mallarmé ou Goncourt qui prise sa « langue colorée », est nourri par une proximité avec les œuvres d’art et par un incessant dialogue avec ses amis artistes, Rodin, Bracquemond, Monet et Carrière. L’analyse du regard singulier et sensible de ce témoin privilégié révèle un personnage pleinement inscrit dans les débats esthétiques contemporains : naturalisme pictural, symbolisme, impressionnisme, place de l’art et de l’artiste dans la société. Le titre de la série de volumes réunissant ses chroniques d’art, La Vie artistique, est programmatique. Car au-delà de la critique, Geffroy met sa plume autant que ses réseaux au service de la « vie artistique » de son temps. Il milite pour en faveur de l’Art social, notamment par son projet de Musée du soir, défend les arts de l’estampe, salue le développement des arts décoratifs, met en valeur le patrimoine et dirige, consécration de sa carrière, la manufacture des Gobelins. Cet ouvrage retrace le parcours inspirant d’un homme façonné « par le regard de l’art » (Mirbeau) qui mérite de retrouver la place qui lui revient dans l’histoire de l’art français.

 

Patricia Plaud-Dilhuit, docteur en Histoire de l’art contemporain, a fait sa carrière de maître de conférences à l’université Rennes 2. Ses recherches portent sur l’art et la critique d’art pendant la seconde moitié du XIXe siècle en France. Elle a consacré des travaux à la création artistique en Bretagne aux xixe et xxe siècles, ainsi qu’au japonisme, notamment en organisant le colloque Territoires du japonisme en 2012. Auteur de la thèse Gustave Geffroy critique d’art (1987), elle a publié plusieurs articles sur cet auteur. Particulièrement intéressée par les relations de travail et d’amitié de Geffroy avec ses contemporains, elle a assuré le commissariat d’une exposition sur Georges Clemenceau, amateur d’art au musée Clemenceau à Paris (juin-juillet 2021).

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search