Alessandro Benetti

Alessandro Benetti

 

Présentation

Alessandro Benetti (1987) est architecte. Il a étudié au Politecnico di Milano et à l’ENSA Paris La Villette. Il a travaillé dans plusieurs agences d’architecture et urbanisme, dont Studio Macchi Cassia, secchi-privileggio et Laboratorio Permanente. De 2014 à 2017 il a été commissaire, avec Luca Molinari, de la galerie SpazioFMG per l’Architettura, à Milan.

Ses articles ont été publiés sur Abitare, ARCH+, Area, Artribune, Domus, Icon Design et Platform Architecture and Design. Il a contribué à des nombreuses publications d’architecture contemporaine, dont la Guida all’architettura di Milano. 1954-2014 (dir. Marco Biraghi, Hoepli, 2014), Architettura. Movimenti e tendenze dal XIX secolo a oggi (dir. Luca Molinari, Skira, 2016), Primitive Future Office (dir. Parasite 2.0, Plug-in, 2016) et il est co-directeur, avec Nicola Russi, du catalogue Premio Gubbio 2018. Evoluzione e continuità (Ancsa, 2018).

Depuis 2016 il travaille comme chercheur dans le cadre du programme international Mapping Architectural Criticism, dirigé par Hélène Jannière. Il est actuellement doctorant en histoire de l’architecture à l’Université Rennes 2 et au Politecnico di Milano. Sa recherche porte sur la critique des transformations du paysage dans la presse française et italienne dans la deuxième moitié du 20e siècle.

Thèse

Titre

La critique d’un paysage en transformation 

France et Italie : les discours critiques sur les littoraux entre destruction, projet et patrimonialisation.

Le cas de la Riviera franco-italienne, des années 1950 aux années 1980

 

Résumé

Ce projet de recherche se situe entre les champs de l’histoire de l’architecture, de la ville et du territoire, et l’histoire de la critique de leurs transformations. L’objet d’étude sont les discours critiques qui ont commenté les transformations des paysages, et notamment des paysages côtiers, en France et en Italie, de la moitié des années 1950 à la fin des années 1980. 

On s’intéresse ici plus spécifiquement aux discours divulgués en dehors des cercles des spécialistes, dont on analyse les contenus et les notions, considérées dans leur contexte de production, diffusion et réception.

Les liens des discours critiques sur les paysages avec le débat sur les transformations des villes, et avec l’élargissement de la notion de patrimoine à l’échelle de la ville et du territoire, sont également mis en lumière, pour comprendre quelles sont les spécificités de la critique de paysage, si elles existent, dans ce contexte.

Le territoire-cas d’étude retenu pour cette recherche est la Riviera franco-italienne, exemplaire des thématiques traitées pour les transformations majeures qu’elle a connues à l’époque considérée, et pour l’intensité de la critique et de la médiatisation de ces changements. En outre, en tant que territoire globalement homogène (sur le plan de sa morphologie ainsi que de l’histoire de son développement urbain) mais qui franchit la frontière nationale, elle s’avère un échantillon pertinent pour approfondir une comparaison entre le cas français et le cas italien. 

En raison de la multiplicité des acteurs qui ont participé au débat, cette recherche s’appuie sur des corpus variés et multiples, comprenant des sources écrites, issues principalement de la presse généraliste, ainsi que des émissions télévisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search