Pierre Ruault

Pierre Ruault

 

 
 
Présentation

J’ai effectué l’ensemble de mon parcours universitaire au sein du département Histoire de l’art & Archéologie de l’Université Rennes 2. Je suis diplômé du Master recherche « Histoire et critique des arts » avec un mémoire qui portait sur la place de Pontus Hultén dans la promotion et la réception des Nouveaux Réalistes durant les années 1950-1960.

Actuellement, j’ai commencé un doctorat, sous la direction d’Antje Kramer-Mallordy, intitulé : « Les relations artistiques entre la France et la Suède du second XXe siècle : l’avant-garde à l’épreuve de l’individualisme ». Depuis 2018, j’ai effectué plusieurs expériences professionnelles au sein d’institutions muséales, de conservations d’archives et de recherches, en tant que chargé de recherche (stagiaire et vacataire). J’ai travaillé notamment à la Bibliothèque Kandinsky du Centre Pompidou et aux Archives de la critique d’art à Rennes. En dehors du cadre universitaire, Je pratique également l’écriture critique pour plusieurs revues en lignes et le commissariat d’exposition dédiées à la scène artistique émergente.

Lien Academia

Lien Linkedin

 

 
Thèse

Titre

Les relations artistiques entre la France et la Suède du second XXe siècle : l’avant-garde à l’épreuve de l’individualisme.

 

 

 

Résumé

« Adolescent, j’ai trop fréquenté Breton pour ne pas m’être pris à cette dialectique. Et il est certain que, très tôt précisé dans mon esprit en Suède, le Nord m’a permis de me déconditionner », Jean-Clarence Lambert, La paix dorée, Paris, Christian Bourgois Éditeur, 1968, p. 16.

Longtemps cantonnée au statut de province éloignée de la vie des avant-gardes, la Suède devient à partir de la seconde moitié du XXe siècle une sphère culturelle rayonnante en termes de création et de soutien institutionnel aux artistes. Dès les années 1950-1960, un ensemble de structures culturelles émerge sous l’impulsion de personnalités, ancrées dans différents réseaux artistiques européens (Pontus Hultén, Öyvind Fahlström, Ilmar Laaban, Erik Dietman, etc.), lequel encourage des approches expérimentales de la création et de l’exposition, en dialogue avec d’autres espaces géoculturels (notamment l’Allemagne et les USA). A l’inverse, le poids de la tradition moderniste de l’École de Paris et de son héritage a plongé la scène parisienne dans un état conflictuel de rivalité hégémonique entre différents courants collectifs, et ce, au détriment d’un renouvellement esthétique individuel. Toutefois, certains acteurs – critiques, commissaires, artistes (Jean-Clarence Lambert, François Mathey, Pierre Gaudibert, Jean Tinguely, etc.) –, se situent dans une démarche de rupture, en prenant conscience de cette situation de saturation formelle et de l’existence de nouveaux espaces émergents dans le nord de l’Europe. Entre Paris et Stockholm s’engage alors un dialogue fertile sur les nouvelles possibilités de création, animé par l’idéal d’une liberté totale.

Cette recherche doctorale partira de l’hypothèse selon laquelle les relations entre les acteurs de ces deux espaces culturels se sont constituées autour d’une tension éthique et esthétique opposant une conception collective parisienne de l’avant-garde comme signe de ralliement autour des différents Ismes et une forme de révolte individuelle et libertaire, issu de l’héritage largement mythifié du romantisme nordique, qui s’exprime par l’exaltation de l’authenticité et de la spontanéité artistique. Les réseaux seront envisagés comme autant de perspectives singulières sur une quête partagée, celle d’une individualité émancipatrice des affiliations nationales et une refonte du modèle collectif de l’avant-garde. La reconnaissance des pères historiques de l’art moderne (Marcel Duchamp, August Strindberg, etc.) y joue un rôle déterminant qui invitera à une relecture des mythes et des structures de l’avant-garde.

 

Bibliographie : 

Communications :

« L’ingénieur oublié du Nouveau Réalisme – Le rôle de Pontus Hultén dans la promotion et la réception du mouvement », communication à la journée d’étude Les oublié.e.s de l’art, organisée par le département Histoire de l’art et archéologie, Université Rennes 2, 25 Février 2021. URL: https://sites.google.com/view/je-hda-r2/journ%C3%A9e-d%C3%A9tude-2020-2021/enregistrements

« Félix Fénéon / Alain Jouffroy », communication à la 8e édition de La Critique sur le pouce, organisée par la revue Critique d’art, Bibliothèque Universitaire, Université Rennes 2 – février 2020.

Publications scientifiques :

Cahuzac, Agathe & Ruault, Pierre, « La critique d’art en quête d’une méthode », Les lunettes de Restany, publication électronique du séminaire de recherche « Histoire de l’art contemporain » (dir. Antje Kramer-Mallordy), Université Rennes 2, 2020.  

URL : https://wordpress.com/post/leslunettesderestany.wordpress.com/484

Ruault, Pierre, « Cartographie de la VIe Biennale de Paris » 1969, La Biennale contestée, publication électronique du séminaire de recherche « Histoire de l’art contemporain » (dir. Nathalie Boulouch), Université Rennes 2, 2019, URL : https://prezi.com/p/adqbuovmmtpy/biennale-de-paris-1969/

Publications critiques :

Ruault, Pierre, « Andreas Gedin, Pontus Hultén, She, a Cathedral & Moderna Museet » (en ligne), Critique d’art, n°56, printemps-été 2021, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/77060

Ruault, Pierre, « Carole Boulbès, Picabia et le cinéma » (en ligne), Critique d’art, n°56, printemps-été 2021, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/77063

Ruault, Pierre, « Martin Barré » (en ligne), Critique d’art, n°56, printemps-été 2021, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/77064

Ruault, Pierre, « Visions de Mandiargues : modernité, avant-garde, expériences » (en ligne), Critique d’art, n°56, printemps-été 2021, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/77069

Ruault, Pierre, « Wu Tsang: visionary company » (en ligne), Critique d’art, n°56, printemps-été 2021, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/77070

Ruault, Pierre, « Arnaud Sompairac, Espaces scénographiques : l’exposition comme expérience critique et sensible » (En ligne), Critique d’art, n°55, automne-hiver 2020, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/67752

Ruault, Pierre, « Christo et Jeanne-Claude : Paris ! » (En ligne), Critique d’art, n°55, automne-hiver 2020, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/67756

Ruault, Pierre, « Un Texte, une œuvre : quatorze œuvres du Musée national d’art moderne, commentées » (En ligne), Critique d’art, n°55, automne-hiver 2020, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/67757

 Ruault, Pierre, « Giovanni Joppolo, L’Arte Povera » (En ligne), Critique d’art, n°55, automne-hiver 2020, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/67762

 Ruault, Pierre, « Aurélie Verdier, Aujourd’hui pense à moi : Francis Picabia, Ego, Image » (En ligne), Critique d’art, n°54, printemps-été 2020, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/62532

 Ruault, Pierre, « Hans Ulrich Obrist, HUO les entretiens infinis : conversations 2014-2018 » (En ligne), Critique d’art, n°54, printemps-été 2020, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/62536

 Ruault, Pierre, « Pierre Matisse & Joan Miró : ouvrir le feu : correspondance croisée, 1933-1983 » (En ligne), Critique d’art, n°54, printemps-été 2020, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/62538

Ruault, Pierre, « Entretien d’artiste – Fanny Gicquel » (En ligne), Point Contemporain, février 2020, URL : http://pointcontemporain.com/fanny-gicquel-entretien/

Ruault, Pierre, « Joséphine Jibokji, Objets de cinéma : de Marienbad à Fantômas » (En ligne), Critique d’art, n°53, automne-hiver 2019, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/54149

 Ruault, Pierre, « Dominique Drouet-Biot, Alain Jouffroy, un demi-siècle de poésie vécue : mouvements surréalistes et ostinato lyrique » (En ligne), Critique d’art, n°53, automne-hiver 2019, p. 203.

Ruault, Pierre, « Ulf Linde : certifié pour copie conforme : Marcel Duchamp » (En ligne), Critique d’art, n°53, automne-hiver 2019, URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/54164

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search