Tristan Le Govic

Tristan Le Govic

 

Présentation

Musicien de profession, Tristan Le Govic a joué sur la scènes des plus importants festivals d’Europe : Festival Interceltique de Lorient (Bretagne), Glasgow Celtic Connections et Edinburgh International Harp Festival (Écosse), Insubria (Italie), Nordic Harp Meeting (Suède), Harfentreffen (Allemagne) ainsi qu’en Russie , aux États-Unis et au Canada. Il se produit par ailleurs régulièrement à Paris, Londres, Milan, Prague, Los Angeles, San Fransisco, Seattle…

Éditeur de l’Anthologie de la Harpe Bretonne, il vient de sortir son quatrième CD, Dañs, en compagnie de Tangi Le Hénanff (contrebasse) et Alan Quéré-Moysan (batterie).

Titulaire d’un Master de musique réalisé à l’Université de Cork en Irlande, il est actuellement doctorant à l’Université de Rennes 2 en musicologie avec pour sujet la harpiste bretonne Kristen Noguès.

 

Thèse

Titre

KRISTEN NOGUÈS (1952-2007), Trajectoires d’une musicienne bretonne 

 

photo de Kristen Noguès “1980-1990 ATB – coll JP.jpg”

Résumé

Le renouveau de la musique bretonne de la seconde moitié du XXe siècle est certainement l’une des périodes les plus exaltantes de son histoire, autant par la qualité musicale de ses artistes que par la quantité des productions. Cette richesse cache cependant une absence sérieuse d’études sur le sujet. L’activité et l’œuvre de Kristen Noguès (1952-2007) s’inscrivent pleinement dans ce contexte et illustre brillamment les problématiques auxquelles les musiciens de l’époque ont été confrontés ; à savoir le développement d’une musique « bretonne », les échanges et les liens que ces musiciens ont entretenus avec des formes musicales aussi diverses que la musique traditionnelle, la musique contemporaine, le jazz, ou encore les musiques actuelles.

Si l’œuvre de Kristen Noguès souffre d’une profonde méconnaissance, sa place doit être néanmoins située auprès des plus grands musiciens bretons – ceux dont les œuvres très personnelles ont permis de repousser les barrières esthétiques, ouvrant ainsi les voies nouvelles dont les artistes bretons d’aujourd’hui ont hérité. Le croisement de ces esthétiques musicales ouvre certes la voie à de nouvelles perspectives, mais il peut être source également de conflits chez l’artiste. Comment concilier une tradition musicale avec sa propre créativité ? Comment ne pas trahir ses origines dans un monde ouvert, où l’on découvre d’autres formes musicales tout aussi séduisantes ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles a été confrontée Kristen Noguès.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search